LE MEILLEUR DES SOINS NATURELS PERFORMANTS ET ACTUELS

POUR SE SENTIR AU MIEUX DE SA FORME ET EN MEILLEURE SANTE
Accueil | Accès clients | Créer un compte | Affichez le flux RSS de La Santé à la Clef
Votre panier

Rechercher un produit

Insérer un mot clef :

Notre catalogue
 Goji sauvage et jus de goji
 Cures de nettoyage du docteur clark
 Produits d'hygiène docteur clark
 Produits et vitamines docteur clark
 Livres & dvd docteur clark fr/de/uk
 Appareils docteur clark
 Produits naturels de base
  gamme alcaline dr jentschura
 Huiles essentielles
 Produits naturels spéciaux
 Silicium organique g5
 Métaux lourds
 Appareils pour la santé
 Produits nikken
 Alchimie- spagyarie
 Teintures mountain meadows
 Sanctum
 La plaque d'energie pourpre de nikola tesla
 Germoirs, graines de vie et graines à germées
 Cd/dvd santé naturelle
 Livres pour la santé
 La santé à la clef
 Huile de haarlem originale
 Kit graphiques - templates
 Silicium de prele et d'ortie
 Extracteurs de jus
 Extrait de pépins de pamplemousse
 Kits flacons-tests spéciaux
  kits de flacons-tests dr clark
 Elixirs sonores
 La shungite
A lire
 Contactez-nous
 Conditions de vente
 Présentation
 Marketing Internet
 Recherche d'emploi
 Référencement
Newsletter
Inscrivez-vous pour être informé de nos nouveautés
Email
Prénom
Nom
NOUVEAUTéS 2019
Plan du site
102527


copyright - tous droits réservés - Editions JLD - JLD Communication SA


Accueil => Appareils pour la santé
Fiche produit

Référence : aquaavanti
Osmoseur AQUA AVANTI EM
LA REGENERATION & DYNAMISATION
DE l’EAU PAR LES CERAMIQUES EM

AQUA AVANTI OSMO EM (AAO-EM)
OSMOSEUR, REGENERATEUR, DYNAMISEUR


Réservoir en inox, 3 cartouches filtres,
module d’osmose, pompe PERMEAT,tuyauterie et raccords, VORTEXEUR eggy.

L’eau purifiée et revitalisée à domicile, comme une eau de source de montagne.
L’eau vivante des montagnes à la maison

L’appareil AQUA AVANTI EM est un osmoseur de conception unique, qui associe la filtration de l’eau domestique par osmose inverse et la régénération/dynamisation de l’eau filtrée par le contact avec des céramiques EM et le passage par un vortexeur.

Une eau pure & vivante à domicile, écologique et plus économique que l’eau en bouteille


Il reproduit ainsi ce que fait la nature en montagne depuis des centaines de millions d’années pour purifier et dynamiser les eaux de pluie : une filtration fine, du mouvement,
le contact avec la roche et différents éléments du sol ...
Hydrater idéalement les cellules, les tissus et le corps.
Optimiser son métabolisme.
Drainer , c’est-à-dire nettoyer le tissu conjonctif, les reins et la peau

L’eau AAO EM anti-oxydante et anti-âge

L’eau délivrée au robinet est de nos jours réputée potable, car sa composition
chimique et bactériologique reste compatible avec la vie à court terme
des populations auxquelles elle est distribuée.
Toutefois, si les canalisations d’une maison sont anciennes ou oxydées,
l’eau peut contenir en excès des métaux potentiellement dangereux comme
le cuivre ou le plomb. Si l’agriculture dite moderne est très présente dans les
régions où sont réalisés les captages, on rencontre dans les rivières, puis
dans l’eau d’adduction, des résidus de pesticides et des résidus d’engrais
dont les nitrates, à des taux nuisibles pour la santé du consommateur. De
plus, de façon irrégulière , les taux de bactéries potentiellement pathogènes
présentes dans l’eau de boisson, comme les légionelles, les colibacilles ou
les pseudomonas, peuvent poser d’autres problèmes d’ordre sanitaire.
Enfin, une pollution majeure due aux résidus de médicaments (antidépresseurs,
hormones, somnifères, chimiothérapies anticancéreuses, produits de contraste utilisés
en radiologie
, etc …) se développe aujourd’hui de manière très préoccupante, du fait que les stations d’épuration ne sont pas équipées pour éliminer ce type de produits.
L’ajout d’oxydants comme le chlore libre, qui génère des dérivés toxiques
que sont les chloramines et les trihalométhanes, achève de polluer l’eau de
manière chronique et d’augmenter son pouvoir oxydant.

L’eau distribuée au robinet peut ainsi devenir un facteur de vieillissement
pour le consommateur, qui s’oxyde et s’intoxique progressivement.

De plus, l’eau en bouteille plastique, aujourd’hui couramment consommée
par les ménages, ne constitue pas une bonne alternative à long terme ; le
PET ( polyethylene terephtalate) — composant du plastique, très pratique
pour sa souplesse et sa résistance - libère en effet de manière significative
de l’acétaldéhyde, du formaldéhyde et de l’antimoine, un métal lourd toxique
voisin de l’arsenic, tous composés présents ensuite dans l’eau à boire.
La concentration de ces produits augmente de plus avec le temps lors du stockage,
surtout si l’eau en bouteille est exposée à la chaleur.
Il existe heureusement des technologies pour éviter de boire de l’eau en
bouteille à long terme et pour contrer les diverses pollutions de l’eau d’adduction
; au moins pour l’eau de boisson ainsi que pour l’eau qui sert à la
cuisine, il est possible de filtrer l’eau de la ville jusqu’à ce qu’elle atteigne
un degré de pureté optimal, doublé d’un très bon niveau énergétique.
Si certains filtres (CARBONIT NFP ou CLARIO, NEPTUNO) peuvent retenir l’essentiel des polluants cités, seule une bonne technologie d’osmose inverse permet d’éliminer en plus les nitrates de très petite taille moléculaire, ainsi qu’une grande partie
des minéraux insolubles et inassimilables que contiennent les eaux dures à très dures, qui sont la majorité en France.
La diversité de taille des résidus de médicaments présents dans l’eau fait que
l’osmose inverse reste la technique de référence pour la purification de l’eau.
L’osmoseur AQUA AVANTI OSMO EM, propose ainsi au consommateur une technologie ingénieuse et pratique pour répondre à l’ensemble des
critères définissant une excellente eau à boire.
Pourquoi faut-il régénérer et dynamiser l’eau ?
Une fois l’eau purifiée de ses divers polluants, il s’agit de la rendre à nouveau
assimilable et même revitalisante pour le consommateur ; il n’est pas
concevable de ralentir l’eau au cours du processus d’osmose, sans la régénérer
ensuite et la dynamiser. Comment peut-on définir ces termes ?
L’eau est un réseau de très petites molécules en perpétuel mouvement, à la
recherche incessante de liaisons possibles avec tous les substrats qu’elle
rencontre.
C’est ainsi que la plupart des polluants s’entourent d’innombrables molécules
d’eau, qui les solubilisent et les hydratent. L’eau y perd son énergie et son
organisation naturelle de cristal fluide ; une fois ces polluants éliminés par
filtration ou osmose, il faut redonner au réseau des molécules d’eau son architecture
initiale, telle qu’elle était à l’origine, c’est-à-dire à la source ; il faut
donc effacer de la mémoire de l’eau la trace passée de la pollution elle-même.
Il faut relancer aussi la vitesse des échanges électriques entre les
molécules d’eau, laquelle a été ralentie par ses liaisons passées avec les
polluants, par la stagnation dans les bassins d’épuration, puis le cas échéant
par la filtration ou encore par la technologie d’osmose inverse.
Que ce soit en bassin de décantation pour son traitement, ou bien pendant
les opérations de filtration ou d’osmose, ou encore lors de son stockage en
bouteille, l’eau perd beaucoup d’énergie ; les échanges entre les molécules
d’eau sont alors 1000 fois moins intenses ; les liaisons hydrogène ne sont
plus remaniées que quelques millions de fois par seconde et non plus quelques
milliards de fois comme dans une eau vivante, une eau qui bouge en flux tourbillonnaire, proche de la vaporisation.
Il s’agit donc certes de ralentir l’eau et ses échanges internes pour la nettoyer,
mais ensuite il faut absolument la réorganiser et l’accélérer pour lui redonner son niveau d’énergie initial.
Par comparaison, lorsque l’on veut nettoyer une pièce, on déplace les meubles
et les objets, pour en enlever la poussière ; une fois la pièce nettoyée,
on replace les meubles et les objets à leur place afin que chacun puisse recirculer
sans obstacle ; il faut réarranger et redonner l’ordre initial.
Pour l’eau, il en est de même, il faut en ralentir le flux et pouvoir trier chaque molécule
pour filtrer ou bien osmoser, nettoyer au sens strict, puis réorganiser le réseau des molécules entre elles, et ré -accélérer les échanges au sein de cette nouvelle organisation.
L’eau de montagne est toujours en mouvement dans un flux tourbillonnaire incessant.
Elle reçoit de plus une énergie sous la forme d’ondes provenant du soleil, de la terre et des roches 4 fois plus ionisée qu’une eau stagnante, les remaniements des molécules d’eau entre elles sont aussi 1000 fois plus intenses.

Si une eau n’est pas régénérée, ni dynamisée après osmose, elle devra puiser
l’énergie nécessaire à son assimilation chez le consommateur lui-même.
Alors qu’à l’inverse, si elle acquiert une énergie nouvelle pour se restructurer
aussitôt après osmose, elle la transmettra à celui ou celle qui la boit.
L’eau osmosée, puis régénérée (réorganisée) et dynamisée (ré-accélérée) retrouve alors ses
qualités énergétiques originelles ; elle est goûteuse, rafraîchissante, revitalisante, également anti-oxydante, comme l’eau d’une véritable source de montagne.
L’ordre des molécules rétabli laisse voir à nouveau de manière statistiquement vérifiée, de
belles organisations cristallines, lorsque l’eau est fixée par le froid (voir les photos prises selon la technologie de Masaru EMOTO).
Une autre analogie pourrait être utilisée pour décrire l’importance que représente
la régénération du réseau des molécules d’eau ; nous qui utilisons chaque jour la technologie informatique et les ordinateurs, nous manipulons ainsi chaque jour des disques vierges sur lesquels nous gravons des fichiers informatiques, c’est-à-dire de l’information.
On pourrait comparer alors les polluants de l’eau à des fichiers hostiles, des virus ou des spywares. Une fois ceux-ci éliminés, il est recommandé par les bonnes pratiques informatiques au moins de refragmenter le disque dur, voire de le reformater intégralement (effacer la mémoire), avant de réutiliser la même matrice pour d’autres données.
Régénérer une eau, c’est en termes informatiques, refragmenter son réseau, reformater sa matrice, de façon à ce que la trace des pollutions passées n’interfère plus avec les fichiers à venir, que l’on peut désormais graver à l’aide de nouveaux programmes en toute sérénité.
La membrane d’osmose et la cartouche de post-filtration de l’osmoseur
AQUA AVANTI EM contiennent une poudre composite de céramiques, une
argile rouge qui a été cuite en présence de bactéries EM ; cette argile un
peu particulière est émettrice d’ondes électro-magnétiques infra-rouges,
identiques à celles que reçoit l’eau de la terre, des roches et des plantes.

Selon le Pr HIGA, le chercheur japonais qui est à l’origine de ces céramiques
il y a plus de 30 ans, les infra-rouges produits sont capables d’effacer
au sein de l’eau la mémoire des pollutions passées. Ils redonnent de plus au
réseau des molécules d’eau assez d’énergie quantitative pour ses échanges
électriques à un niveau optimal.
Ces infra-rouges émis sont ceux que la terre émet en permanence elle-même
de la manière la plus naturelle : à l’échelle de la planète entière, l’évaporation
de l’eau au dessus des océans par la chaleur ( infra-rouges) permet
par agitation des molécules les unes par rapport aux autres, d’effacer justement
la structure de l’eau éventuellement polluée. La filtration par les roches,
puis le passage par le lit des torrents épurent ensuite et dynamisent
l’eau retombée sous la forme de pluie.
L’osmoseur AQUA AVANTI OSMO EM recrée ces conditions naturelles à petite
échelle : après l’osmose, qui est une purification de la chimie indésirable
présente dans l’eau, les rayons infra-rouges naturels des céramiques EM
apportent de l’énergie à l’eau et régénèrent la structure originelle du réseau
des molécules d’eau.
Enfin le VORTEXEUR placé au bout du robinet de distribution de l’eau poursuit cette dynamisation par apport d’énergie mécanique, tout en créant une infinité
de micro-bulles dans l’eau qui passe, un brassage qui favorise son oxygénation
ultime avant consommation.
Au moment où elle va être consommée, l’eau osmosée, stockée dans le réservoir, déjà régénérée une première fois par les céramiques de la membrane, repasse au contact des céramiques EM dans la cartouche de post-filtration.
Contrairement aux osmoseurs classiques, elle est donc à nouveau régénérée et dynamisée après sa rétention dans le réservoir, même après un séjour de seulement quelques heures.
Puis elle circule au travers du vortexeur, à l’intérieur duquel elle est brassée et oxygénée.
L’eau osmosée et régénérée par l’osmoseur AQUA AVANTI EM, qui associe instantanément osmose, régénération et dynamisation, possède un
excellent goût et des propriétés biologiques uniques.



Prix : 1.00 € T.T.C
Quantité : Ajouter au caddie |  Envoyer cet article à un ami

LA SANTE A LA CLEF. 380 CH DU RANQUET 30500 ST AMBROIX Email: la santealaclef@gmail.com paypal.me/lasantealaclef
ReferencementCe site est list�?��¯�¿�½�?�¯�?�¿�?�½�?��¯�¿�½�?��?�© dans la cat�?��¯�¿�½�?�¯�?�¿�?�½�?��¯�¿�½�?��?�©gorie Sciences humaines et sociales : D�?��¯�¿�½�?�¯�?�¿�?�½�?��¯�¿�½�?��?�©veloppement personnel Dictionnaire
Hypnose
Gralon

Moteur de Recherche. 
Inscription Gratuite.
Le Moteur Recherche-Web

Des produits pour le bien être et la santé spécialement testés et sélectionnés pour vous

© JLD Créations Web 2008 - V1.20081125. Développé sur la base du script open source PEEL SHOPPING v3.0 beta - JLD Communication SA. RCS Luxembourg B107367

jld-boutiques.com
Créez votre bannière en ligne